Partager cette page : facebook twitter

Besançon, des ados ouvrent des dizaines de vannes de bouches à indendie

06/07/2015 - 17:17
Besançon, quartier de Palente et de Planoise, des ados ouvrent des dizaines de vannes de bouches à incendie, pour s’amuser des jets d’eau et de la fraîcheur qui en découle.
    Besançon, quartier de Palente et de Planoise, des ados ouvrent des dizaines de vannes de bouches à incendie, pour s’amuser des jets d’eau et de la fraîcheur qui en découle.

    En sort un geyser géant comme dans les films américains, « dépassant parfois les arbres », comme sur la photo ci contre prise à 16h00 rue Frédéric Chopin à Besançon.

    Les bouches se déversent donc pendant des heures en attendant l’intervention des secours.

    Les conséquences ne sont pas moindres:

    • Mise en défaut du réseau incendie, ce qui provoque des problèmes pour éteindre un feu et sauver des vies
    • Risque de court-circuit avec l'eau qui s'évacue vers les caténaires du tram (15 000 volts)
    • Les consommateurs eux aussi subissent des désagréments de cette baisse de pression dans les robinets
    • Des milliers d'euros d'eau purifiée dans les stations, partent directement à la poubelle

    Le danger est aussi pour ceux qui ouvrent les bouches, car l’eau libérée ainsi jaillit comme un geyser.

    La semaine dernière, un enfant a été blessé à la tête, éjecté par le violent geyser d'une bouche à incendie qu'il était en train d'ouvrir.

    Il est prévu une amende de 9000 euros pour celui qui a ouvert une bouche à incendie.